Shiatsu

Le Shiatsu 指圧

指圧shiatsu   :   pression des doigts
C’est un ensemble de techniques manuelles, énergétique & holistique d’origine japonaise, fondée sur la Médecine Chinoise : méridiens & anma.

Il consiste en des pressions sur le corps, en particulier le dos et des étirements spécifiques, dans l’objectif de libérer la circulation des Souffles.
Traditionnellement, le shiatsu se pratique au sol sur un futon ou un tatami.

Le shiatsu en France, Europe & Japon

Le shiatsu est une des huit approches complémentaires citées dans la résolution A4-0075/97 du Parlement européen, votée le 29 mai 1997, en tant que « médecine non conventionnelle digne d’intérêt ».
Cette résolution (rapport Collins – Lannoye du 29/05/1997) a amené la reconnaissance de l’ostéopathie, de la chiropraxie et de l’homéopathie dans certains pays d’Europe (notamment de l’ostéopathie en France).

En Europe le shiatsu est reconnu en Autriche et en Suisse.

Au Japon, c’est une thérapie manuelle reconnue officiellement depuis 1955 par le ministère de la santé, différenciée du massage en 1964.

« le Shiatsu est une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques ».

La Médecine Chinoise Antique

Ludovic Charton, fondateur du CRESEC, étudie la Médecine Chinoise Antique et la définit ainsi :

La Médecine Chinoise Antique (MCA), datant de 3000 ans avant notre ère, est à la base de tout le système médical chinois. Son étude se base sur le décryptage et l’analyse des pictogrammes archaïques chinois, porteurs du sens originel, ainsi que sur la symbolique et le principe d’analogie, qui sont omniprésents dans le raisonnement chinois antique.

La Médecine Chinoise Antique prend en compte l’individu dans son intégralité ainsi que son histoire. C’est donc l’individu qui est traité dans son ensemble et non son symptôme.

Dans cette vision des choses, corps-esprit-émotions sont indissociés et indissociables et le bilan énergétique propre à cette approche et s’appuyant sur la palpation de points révélateurs, va permettre d’identifier le niveau concerné par le déséquilibre et de le réguler.

Mais la palpation des points révélateurs ne va pas uniquement nous donner le niveau de déséquilibre. La palpation va instaurer un dialogue non verbal entre le praticien et son patient via le symbole vectorisé par le pictogramme archaïque originel des points palpés. 

C’est la raison pour laquelle la compréhension profonde des idéogrammes et des différents systèmes énergétiques est fondamentale car cela permettra au praticien de guider le receveur à donner un sens à ses tensions ou pathologies, en se basant sur la loi d’analogie et sur les messages donnés par le corps.

Cette approche ancestrale a été réhabilitée par Jacques-André Lavier, illustre acupuncteur, qui en a redécouvert les principes et par le Dr Alain Mestrallet, qui a été un de ses plus proches élèves durant des années, et qui a continué et perfectionné les travaux de Lavier.

Le Shiatsu ne doit en aucun cas se substituer à une visite chez un médecin.